Publikation Soziale Bewegungen / Organisierung FRANCE : LUTTER CONTRE LE GLISSEMENT VERS UN ÉTAT PROVIDENCE RÉSIDUEL. CONSTRUIRE EN FRANCE ET DANS L’UNION EUROPÉENNE DES RÉFORMES DE PROGRÈS ET D’EFFICACITÉ DES SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE

Information

Reihe

Online-Publikation

Erschienen

November 2003

Bestellhinweis

Nur online verfügbar

Zugehörige Dateien

Il convient d’abord de rappeler quelques aspects historiques concernant l’État-providence (welfare) en France. Même si des formes embryonnaires, et parcellaires, préexistaient entre les deux guerres mondiales, c’est à la Libération que s’instaure une véritable politique de couverture des risques sociaux, vieillesse, maladie, charges liées aux enfants. Son objectif fut autant d’assurer l’efficacité économique afin de mettre fin à une longue phase de difficultés , que d’établir les conditions d’une plus grande justice sociale, celle que réclamaient ceux qui avaient organisé la Résistance.

Pierre Laroque écrivait en 1940 à propos de la création de la Sécurité sociale en France : « La formule que nous entendons appliquer est intermédiaire entre les deux formules, celle de Bisimarck et celle de Beveride ». Il soulignait ainsi l’intention de mettre en place une protection sociale aux visées universalistes, à travers un financement assuré par des cotisations assises sur le travail. La « Sécurité sociale » prenait ainsi acte des insuffisances des « assurances sociales » mises en place par les lois de 1928-1930. ...

>>more (pdf)